A la recherche des sentiers du bonheur

Vingt ans déjà depuis que Sabri avait quitté son village natal pour se rendre à la capitale afin de poursuivre ses études supérieures. Il venait de réussir brillamment au certificat d’études secondaires. Avant son départ, sa mère l’avait embrassé tendrement en souriant avec un orgueil naïf. Pour elle, l’essentiel était de voir son fils devenir un homme respectable capable de l’aider à nourrir une famille aussi nombreuse. A grands coups de cloche, le train quitta la gare à destination de Tunis.